L’homoparentalité, les vrais avantages

homoparentalité

Non parce que quand même il y en a.
Et beaucoup 🙂

Déjà, je me rappelle, quand BradPittou est né, une collègue, maîtresse es pragmatisme harmonie de couple et maternité heureuse, qui m’a dit « Remarque avec deux femmes, ça doit rouler à la maison, parce que bon, hein, quand même, niveau organisation, y a pas à dire »…
Bon, j’ai pas nié, je milite pour la reconnaissance de l’homoparentalité, j’allais pas lui dire que je suis incapable de faire tourner une lessive et que ma chérie gère les affaires urgentes du quotidien de l’an dernier. Mais non, j’exagère en plus. Comme toujours.
Et oui ça roule à la maison quand même.

Mais il y a des autres avantages à être deux mamans.

1-Les doubles doses de collier de nouilles
Je ne sais pas si ce sera pareil tous les ans mais devant la situation inédite, la maîtresse de notre BradPittou lui a fait faire deux cadeaux à chaque fête des mères et des pères l’an dernier. Le pauvre, double dose de boulot. Mais nous, double dose de pots à crayons en rouleaux de PQ et de bracelet en coquilettes. L’achèvement d’une vie non? A cinquante ans je sais pas si j’aurais une Rolex, mais à trente deux ans j’ai déjà mon premier bracelet en pâte fimo que j’adore, et j’estime que j’ai pas raté ma vie.

2- Pouvoir nier impunément ses errances parentales
Les mères parfaites n’existent pas, ou alors elles n’ont pas d’enfants.
Mais quand même, des fois on aimerait bien que le monde, alias sa propre mère (ou sa belle-mère, ça marche aussi) vous voit comme telle, un mélange de Super Nanny, Mélissa Theuriau, Isabelle Filliozat et Angelina Jolie.  Donc quand vous apprenez des blagues vaseuses à votre fils, genre « Pull my finger » (nan mais il adore!!! j’y peux rien moi, je ferais tout pour faire plaisir à mes fils), l’homoparentalité permet d’envisager que quand le dit fils répétera la blague à sa mamie et qu’elle dira inévitablement « Mais qui c’est qui t’a appris ça??? – C’est maman »
Vous pourrez nier. Maman oui, mais l’autre.

3- Pouvoir griller la factrice et sa technique de vente de calendrier de merde
Interphone « Bonjour madame, c’est la factrice, je devais repasser chez vous
– Ah?… Bon je vous ouvre. Chérie, la factrice dit qu’elle devait repasser t’es au courant?
– Euh, bah non »
Sonnette « Bonjour madame, je devais repasser pour vous vendre un calendrier (grand sourire/ils ont un nouveau manager qui a fait tech de vente à la Poste)
– Euh bah c’est à dire que…
– Vous êtes pas au courant?
– Euh bah non, non mais…
– Ah mais si je suis passée l’autre jour, je suis tombée sur votre mari, il avait pas de monnaie on a convenu que je repasserai
– Ah euh bah ça m’étonnerait
-Ah bon, pourquoi?
– Bah parce que j’ai pas de mari..
– Ah bon??? (perte du sourire, visage d’inquiétude affligée) (NB pour comprendre l’expression de la factrice : à cet instant Bradpittou hurlait de colère dans sa chambre et Goslinou escaladait le meuble du hall d’entrée) euh mais il y a pas un homme qui vit ici?
– Non, non pas du tout (enfin pas que je sache..) mais je peux vous prendre un calendrier Cars quand même »

to be continued…

Publicités