Ouverture de la saison 2014-2015 des maladies infantiles

Malgré la douceur de septembre qui nous a aidé à refouler nos craintes, le vilain froid et sa pote la méchante humidité sont arrivés accompagnés de leur progéniture : les virus !

Alors voilà, j’avais pas trop envie de faire attention à son œil qui coulait un peu jaune ni à son nez coulant lui un peu vert. Pourtant bientôt je devrais me rendre à l’évidence … notre petit chou de 2 ans 1/3 est MALADE !!!

Je déclare donc la Saison des Maladies Infantiles hiver 2014-2015 ouverte !

 

 

Première conséquence : notre petit ange se transforme donc tantôt en monstruosité :

 

Tantôt en Pin’s :

 

Puis on découvre la fièvre sauf que lui, il veut rien avaler et alors il t’use à multiplier les ruses de sioux pour qu’il le prenne son put@in de dolipr@ne.

 

Alors tu ranges très principes et cèdes au seul truc qui marche (cf gestion de l’opposition), tu lui files ta tablette pour qu’il joue pendant que tu lui fais gober son sirop. VICTOIRE !!!

 

Oui mais une fois la tablette récupérée c’est le drame ! Han mais comment on enlève la morve d’un écran tactile ?

 

Et là tu songes à ton smartphone que tu viens de lui filer. Enfin faudra déjà réussir à lui reprendre, mais tant pis car même si tu rates peut-être des coups de fil important (ouf tu peux reprendre ta partie de Candy crush sur la tablette), tu profites du calme.

Sauf que c’est court car tout à coup tu découvres des ptits boutons sur ses mains et sur ses fesses, ah et sur sa bouche aussi !

 

Et là tu remercies intérieurement très amèrement la crèche, cet endroit magique qui te file des milliers de maladies infantiles mais qui ne voudra pas prendre ton gosse malade.

 

Et le RDV avec le médecin on en parle ou pas ?

Ce moment où se bagarrent en toi plusieurs émotions, rester aimable  tout en subissant les pleurs de ton enfant et le regard agacé du médecin qui n’arrive pas à faire son auscultation. Tain il est malade, il fera des courbettes un autre jour !

 

Tout ça pour qu’il te dise qu’il n’y a rien à faire, juste essayer de le gaver de lui administrer son paracétamol tout en subissant joyeusement le folklore d’un enfant malade.

Ou quand tu te rends compte que c’est pas des câlins qu’il vient te faire langoureusement. Non non, il est juste en train de s’essuyer son nez dégoulinant tout le long de ton bras.

 

Mais t’encaisse, ça aussi, être crade, fatiguée, tu t’en fou. Mais quand même, t’es pas loin de péter une pile quand il faut que tu trouves une nouvelle super occupation toutes les 3 mn parce qu’il se lasse vite alors que t’as pas encore pu aller faire pipi !

 

C’est donc là où, pour avoir la paix, que tu acceptes courageusement (Abnégation avec un grand A) de regarder tout un tas d’épisodes de Petit ours brun, Tchoupi et même Trotro !

 

Niveau fatigue t’es en largement en dessous du niveau de la mer, il y a eu tellement de réveils nocturnes que t’as l’impression d’avoir pris une cuite (et t’aurais grave préféré, t’y songes un peu d’ailleurs).

 

D’ailleurs c’est même une victoire digne d’être racontée au JT quand enfin t’as réussi à le coucher dans son lit et à sortir sans le réveiller. 

 

Bref on a beau être 2 mamans, ici c’est comme ailleurs : LA GALERE !!!

Alors en ce début de saison hivernale des maladies infantiles 2014-2015, je tiens à souhaiter courage à tous les parents !  Se serrer les coudes en attendant juin et les allergies, bonne chance à tous !

 

 

 

Publicités