Ce matin

planète

Ce matin mon hirondelle s’est envolée très tôt.

A ma place dans mon lit, une gentille sorcière s’est réveillée.
De celle des contes de fée modernes qui ne font pas trop peur.

Deux petits lardons m’ont rejoint dans le grand lit, que dis-je la grande cabane.
On y a aménagé un bibliothèque nomade. On a cherché le professeur Vol-au-vent qui construit une fusée dans le livre offert par tata Kelly. Et puis ils ont eu faim.

Alors on a rejoint la grande salle de la maison hantée et la sorcière que j’étais à fait chauffer du jus de chaussette, tout fraîchement tiré des chaussettes sales de la veille dans le crâne d’une vieille chouette compatible aux plaques à induction. Dedans, on a mis de la poudre de raton laveur. Deux grosse cuillères et une petite. En faisant attention à ne pas en renverser sur la table sinon la maison serait envahie de ratons laveurs en colère. Les lardons ont bu leur mixture dans des boyaux d’asticot, à travers un bec d’oiseau vitesse 4.

Pendant ce temps, la sorcière a bu un jus de cervelle de sauterelle, chaud, après délibération de l’ensemble de la troupe. Dans une petite tasse. Avec un sucre. Les lardons ont voulu des tranches de zébu grillées, avec pour le grand du sang de dragon et pour le petit, de la mousse de cocinelle. Et c’était super trop bon.

Ensuite comme l’heure tournait, et qu’un vent de rébellion soufflait dans la maison, Jakadi a débarqué pour les aider à s’habiller. Entre deux assis par terre et saute en l’air. Bah non j’ai pas dit Jacadi. Jus de cervelle de sauterelle à la main.

Comme on est des guedins on a bougé des bras doucement sur My heart will go on, jouer par le grand lardon rebaptisé Agent Speck. Pendant que le petit agent Spick et moi on dansait comme des fous et en tapant des pieds. Et on mets ses chaussures parce que c’est vachement plus rigolo.

Démarrage de la mission pour l’espace, pour déposer l’agent Speck en mission à l’école Jupiter, sous les ordres du capitaine maîtresse. La fusée violette nous attendait dans son garage intersidéral que nous avons rejoint en flottant dans l’espace, lunettes de soleils de protection pour éviter les monstres qu’étaientderrièrenous. La fusée, quoique little low en essence a démarré au quart de tour. Les voisins en ont même été un peu surprise. C’est rare d’assister à un décollage intersidéral.

Lardon Speck déposé vaillamment en mission de journée. Spick et moi même avons rejoint la station spatiale internationale pour faire le plein d’essence de giraphe. Le nouveau carburant vert du futur. Il y avait aussi du jaune ou du orange mais mon hirondelle m’a bien rappelé de prendre le vert par sms pour ne pas ruiner le carburateur de la fusée. Good job l’hirondelle.

Et voilà.
Et ça, c’est que le matin.

Publicités