De l’Audace!

« Joséphine Baker au Panthéon ? »

Et là je vous vois dubitatifs. Parce que ce dont vous vous souvenez d’elle c’est une amazone un peu sauvage, beaucoup nue, avec des bananes autour de la taille. Et en noir et blanc. Pas vrai ?

La réalité dépasse toujours la fiction.

Joséphine Baker était une femme qui dansait et chantait, certes. Elle était ce corps brut et énergique. Mais elle était aussi et surtout une femme de combat. Une Américaine qui a enflammé Paris sur du Jazz et du Charleston et embrassé la nationalité Française. Une femme aux cotes de Martin Luther King dans la lutte contre le racisme et l’émancipation des noirs. Une femme aux cotes de De Gaulle et médaillée de la légion d’honneur pour son action d’agent du contre-espionnage dans la résistance Française pendant la 2eme guerre mondiale. Une Femen de l’époque, engagée et sensuelle à la fois.

Alors, l’image de la banane qui rebondit sue ses hanches s’estompe un peu ?

C’est une femme qui aura adopté une douzaine d’enfants de toutes cultures, religions et origines. Elle la nommera « la tribu arc en ciel », comme pour prouver que l’homme peut vivre en harmonie quelles que soient les différences. Bisexuelle, elle se mariera plusieurs fois, et engloutira une fortune dans un château ou s’épanouit sa tribu arc en ciel.

Malgré sa sexualité (toutefois secrète), elle reniera un de ses fils homosexuels. Comme quoi les tabous d’une époque ont la dent dure, même pour les plus grands.

Il n’y a que deux femmes au Panthéon : Marie Curie (physicienne) et Sophie Berthelot (merci à son chimiste de mari) et deux hommes noirs (Felix Eboue et Alexandre Dumas, et très peu d’artistes. Ce serait une triple injustice qui serait réparée d’un coup d’un seul.

Pour cela faudrait-il un peu d’audace, ne serait-ce que pour le plaisir de voir « le Front National accuser et la vertu hoqueter ».

Publicités