« Monsieur, laissez moi tranquille avec mon mari! »

christine

J’aime les belles phrases et les douces ironies.

J’aime que cette phrase pourra dans peu de temps etre prononcée par Vincent envers son mari Bruno dans quelques heures à Montpellier. Enfin.. après des années d’amour et des mois d’attente, pour ne pas dire d’autre chose.

J’aime que cette phrase aie été en realité, prononcée ce matin par Mme Boutin, qui subitement se rappelle que le mariage est « une affaire privée ». Qu’elle realise enfin combien il est inoportun, désagreable, inacceptable que des gens exterieurs viennent se meler de son couple et de sa famille.

Ce que je n’aime pas et n’aimerais jamais, c’est que cette meme « femme de » ne voit meme pas l’ironie de tout ça.
Pas plus qu’elle ne voit la violence et la betise de ses propos récents ou anciens sur la population homosexuelle.
Ni que les règles « qui sont au dessus de celles de la republique » qu’elles nous envoient en pleine face pour denigrer nos couples, nos mariages, s’opposent egalement au sien puisque je le rappelle ou je vous l’apprends, Mme Boutin est mariée avec son cousin germain et que l’Eglise catholique ne voit pas non plus ça d’un tres bon oeil.

Mais j’arreterais là, je n’en parlerais pas plus.
Je ne denigrerais pas son couple, je ne ferais aucun jugement sur le cote dérangeant que pourrait avoir un tel mariage, sur les risques génétiques de leur descendance, non rien.
Et pas parcequ’elle menace en justice « toute personne qui diffame son mariage », meme si elle, peut impunement passer ses journees à diffamer, rabaisser, critiquer, insulter, cracher, pourrir, vomir sur le mien..

Mais non, je dirais rien parceque :
1- Je m’en contre fiche.
De savoir qui elle a epousé avec qui elle s’endort le soir, ou pas, si elle fait chambre à part, ou pas si c’est un mariage d’amour, fiscal, imposé, raté.

2- Le mariage est effectivement « une affaire privée ».
mesdames et messieurs profitez en, c’etait peut etre LA seule et unique pensée valable de Mme Boutin pour l’année 2013.

Peu importe ce qui se passe derrière la porte de la chambre à coucher, meme si cela ne colle parfois pas avec ma vision personnelle, intime du mariage. Cela reste une affaire privée, que ce soit le 354 897 432eme mariage heterosexuel ou le 1er mariage gay de France.

Alors, au delà du sincère bonheur que j’eprouve aujourd’hui, de la liste de dates de mariages de potes qui s’allonge sur le frigo, je souhaite bien evidemment une longue vie de bonheur à Vincent et Bruno, et tous les autres, et je souhaite surtout que chacun puisse rester tranquille avec la personne qu’il aura choisi pour passer sa vie.

Publicités