Le premier jour du reste de notre vie

legos

On s’est reveillé tot. Beaucoup trop tot.
Ca piquait un peu à cause du champagne rosé.
J’avais dit à ma chérie « T’inquiète pas, je me leverais demain, t’es naze en ce moment ».
Elle est sorti du lit plus vite que moi. Et elle m’a meme fait un café.

Les lardons étaient en forme. L’appart un peu moins. C’est souvent inversement proportionnel.
BradPittou m’a dit « Range un peu Maman! » J’ai pas relevé. Il a marché sur un Lego et s’est mit à pleurer puis a repeté « Mais Maman range un peu ! ». Il y a eu quelques rappels de principes educatifs de base, Maman range la cuisine, la salle de bains, le linge, le bureau et la chambre des parents. BradPittou range « Les legos qui trainent partout dans le salon ». Fair enough?

Il faisait super beau. Un des deux plus beaux jours de la semaine qu’ils ont dit à la tele. Alors on en a profité. BradPittou est sorti se faire faire une nouvelle coupe de cheveux de printemps avec Will pendant que je surveillais Goslinou à la sieste et on s’est tous rejoint en ville pour manger au soleil.
Tous les 4.

On a pris 3 menus dont 1 menu enfant mais BradPittou a devoré la moitié de mon carpaccio et de ma purée de fenouil. Ils ont tous les deux dragouillé la serveuse mais pas moi. Goslinou a fait tombé sa cueillère par terre 23 fois en disant « Babo », tout sourire. J’ai ramassé la cueillère 23 fois en disant « Oui bah Babo par terre ».

Ensuite je suis allée chez le medecin, ils ont été faire du toboggan et se couvrir de cailloux avant qu’on se rejoigne tous pour faire la sieste. BradPittou a fait une petite colère bien sympathique et Goslinou a babillé pendant un episode entier de Homeland saison2, puis ils ont abdiqués tous les deux. Et les mamans n’ont pas pu s’arreter après 1 episode seulement. Ni un deuxième.

Puis on a gouté sur le balcon, parcequ’il est fait super beau, un des deux plus beaux jours de la semaine qu’ils ont dit à la télé. Et Goslinou est allé se faire faire une nouvelle coupe de cheveux de printemps pendant que BradPittou et moi on regardait les helicos se poser sur le toit de l’hopital et meme que le pilote est sorti. « Pour faire quoi? » m’a demandé mon fils. Apres reflexion on a decidé conjointement qu’il etait sorti faire pipi.

Voilà, c’était un jour très banal.
J’ai pas dit qu’il restait encore plein de paperasses à ranger, qu’on avait recu notre avis d’imposition et que j’avais fait tourné deux fois le lave vaisselle. J’ai pas dit non plus que j’étais en train de faire une tarte aux legumes pour ce soir.
Banal non comme vie de famille?

La fin du monde n’a pas eu lieu. Le modele familial ne semble pas s’est effondré pendant la nuit.
Et pourtant pour nous, aujourd’hui les choses sont un tout petit peu très différentes.
Le premier jour du reste de notre vie.
Sans rien changer à celles des autres.

Publicités