Pas de mots

 

silence

Ca y est.
C’est en train d’arriver.
Il reste encore ce p*** de f*** conseil constitutionnel mais ça sent bon.

Ca sent l’odeur des mairies et de l’encre fraiche pour signer les consentements.
Ca sent la pluie de faire part des copains et des copines qui vont remplir nos agendas 2013/2014.

Ca sent un vent nouveau qu’on esperait plus..
Des mois difficiles, des larmes dans un bus, des combats, des guerres, des mots posés ici et là, lus parfois des milliers, des dizaines de milliers de fois. Mes mots, nos maux.

Des droits qu’on avait pas alors qu’on a pris le gauche, des bébés dans l’avion au parfum de gaufre et d’accent néerlandais, des I do en anglais au bord d’un lac magique du Colorado.

Un nouveau chapitre…
J’ai aimé ma vie, notre vie, nos singularités, nos différences. J’ai aimé la façon de faire nos enfants, oui je le dis, aussi dure soit elle parceque cest comme ça que j’ai eu mes deux fils et que c’était eux et seulement eux et que pour rien au monde je ne voudrais en changer.
J’ai aimé nos familles, nos amis, qui se retrouvent tous au bout du monde bien habillés ou pas, au bord d’un lac en train de nous offrir des cailloux.

On etait en France, on avait pas le droit, c’était « comme ça »

Mais là, ça y est…
On vivait nos vies, comme si de rien n’était et peut etre meme qu’on avait l’air heureuses.
Oui bien sur on l’était, bien sur qu’on l’est.
Mais cette asterix là, cette petite différence en bas des contrats, ces batailles à la mairie pour declarer nos enfants devant des employées de mairie bornée, ces pleurs au labo devant un resultat de prise de sang qu’on pouvait pas avoir, ces moments parfois, rarement, ou les moulins à vent semblaient trop grands.. on ne les avait peut etre pas montrés…

On était Linem et Will, le golden couple, les lardons trop beaux et c’était presque trop facile vu de dehors.
On souriait parfois meme devant tant de fausses évidences…
Une collègue de Will à la naissance de Bradpittou « Il a les yeux de quel couleur? Bleus? Et Linem marron? Ah mais cest normal toi t’as les yeux clairs.. – Euh oui mais euh.. ça compte pas… Hein ah oui c’est vrai »
Des amis, nombreux « Mais en fait toi Linem, t’es quoi pour Goslinou officiellement alors? – Officiellement?.. Rien -Nan?? »

Une nouvelle page, des nouveaux droits, des nouvelles questions
« Mais euh on change de noms? Mais euh on prend lequel? »
« On refait une fete? Mais non… Mais on va pas aller à la mairie juste nous deux apres tout ce qu’on est battu? Bah non. Bah alors on fait quoi? »

Alors cest peut etre pour ça qu’on pleure ce soir…
Parceque ça y est.
C’est en train d’arriver.
Demain, après demain, dans des longs mois de procédures face à l’administration francaise, non je rectifie face à la nouveauté dans l’administration francaise, on sera officiellement ce que nous sommes aux yeux de tous.

Publicités