J’ai rencontré un anti-mariage

Un vendredi soir chez le pédiatre. Louloutte a faim, elle est grognon, et puis le monsieur là qui lui palpe le ventre l’embête. Toujours un souci de croissance. Il nous survole des yeux  « Combien vous mesurez vous déjà? »  ChérieLégo lui répond qu’elle mesure 1m60.

– Et le papa?
– Le donneur (-..m..-)
– Et l’autre papa il est grand?

On se regarde un peu sans comprendre. C’est qui l’autre papa?

– Elle n’a pas de papa, elle a eu un donneur.

Il nous dévisage un long moment…puis nous pointe du doigt

– Mais vous voulez dire que toutes les deux…vous êtes un couple?

On répond par l’affirmative, amusées. On le lui avait précisé à la première visite mais il n’a pas du comprendre. Il nous regarde interloqué.

– Mais comment vous avez fait?

Alors on lui explique la fecondation in vitro, l’Espagne tout ça…Et là au bout d’un petit moment il nous fixe et nous demande avec un pli amer au coin des lèvres :

– Et vous êtes pour le mariage?

Le ton est sec. Bim la tuile, il était bien ce pédiatre pourtant, super compétent, agréable. Au ton employé j’aurais presque eu le réflexe de dire non.

– Oui on est pour, vous savez question de protection juridique pour notre fille, d’héritage…

Et là d’un air traqué, regardant à droite et à gauche il nous dit à la manière de « fuyez! » :

– Ne le faîtes pas! Le mariage c’est une plaie, j’ai testé 3 fois je peux vous le dire. Ne vous mariez pas c’est un sac d’embrouilles vraiment…C’est d’un compliqué…Entre les enfants d’un premier mariage, les enfants du second, les enfants de votre conjointe, on s’en sort pas. Tout est tellement plus simple quand on se marie pas, il n’y a rien de bon dans le mariage. Imaginez si je me tue en voiture comme ce sera compliqué pour l’héritage. Et si on en réchappe pas tous les deux, la galère décuplée…Non vraiment je le dis autant à vous qu’à mes enfants, ne vous mariez pas.

Plus d’une heure plus tard quand nous sommes ressorties de là nous connaissions : le prénom de tous ses enfants, les dernières vacances de sa fille, sa ville de naissance, ses précédents postes occupés, son sport préféré, ses bons plans week end en Europe. Il connaissait : nos galères en Inde, les différentes villes où on avait vécu, notre prochain départ en vacances, les hobbys de ChérieLégo, l’initiation au graphisme. Et encore parce qu’il était plus de 20h et que Louloutte criait famine, parce qu’on aurait pu continuer longtemps.

C’était notre première rencontre d’une personne anti…mariage pour tous, mais vraiment tous.

Publicités