Abnégation !

optical-prev1

Le don de soi ! En donnant la vie on fait aussi le don de soi, c’est assez bien fait d’ailleurs, la nature est bien faite car il en faut de l’abnégation pour supporter la mise en route du projet bébé, la grossesse puis les premiers mois de vie de votre chérubin !

Notre amie Légo ayant déjà si bien abordé le thème de la grossesse (Le jour où je suis devenue moche), j’avais envie pour ma part de lancer la discussion sur les premiers mois de vie de bébé chéri.

On peut alors constater qu’effectivement la nature est bien faite, parce qu’elle nous permet de tenir, de survivre même, malgré la fatigue, que dis-je, l’épuisement autant physique que psychique !

Parce que quand t’as mal dormi tout le dernier trimestre de ta grossesse à cause de vilains reflux et autres joies balenesques ; quand t’as contracté, souffert, fait le petit chien (la position 4 pattes hein parce que la respiration faut pas), poussé, déchiré(aïe), recousu (re-aïe), pleuré, etc. pendant des heures pour enfin tenir bébé dans tes bras ; quand t’as supporté le séjour à la maternité et bien tu te rends compte que de ta vie, tu n’as jamais été aussi fatiguée !

Le décor est donc planté ! Mais tu es heureuse alors tu rentres chez toi, avec ton bébé, beaucoup de bonheur bien sur  mais aussi ta valise d’hormones et ton sac à dos d’angoisses. Laissons donc de coté tout le bonheur, parce que ça on l’attendait, on l’imaginait, pas de surprise il est bien là ! La vraie surprise, c’est donc l’abnégation !

Jamais je n’aurais pensé survivre au manque de sommeil par exemple, mon entourage non plus d’ailleurs parce que pour une marmotte comme moi, réussir à tenir vivante 7 semaines sans dormir plus de 2h30 de suite (et encore pas toutes les nuits) c’est franchement un exploit ! Abnégation !

Pour une impatiente comme moi, réussir à survivre à des heures entières de hurlements de bébé aussi stridents qu’anxiogènes (vive les coliques et les reflux), un autre exploit ! Abnégation !

Pour une non active comme moi (jolie expression pour fainéante n’est-il pas ?), marcher des heures, le jour, la nuit, dedans, dehors, habillée ou en pyjama pour bercer bébé, bin un exploit aussi ! Abnégation !

Idem pour les repas, tu manges peu ou pas et de toute façon mal même si avant t’étais gourmande et cordon bleu. Je ne parle même pas des moments de couple, toi qui était en fusion avec ta moitié, maintenant tu la croises et même pas tu la reconnais (trop fatiguée et les yeux encore collés). Y a aussi les douches ! t’avais beau être la plus propre des pimpantes, t’es qu’une loque aux cheveux sales et au t-shirt odeur lait caillé (merci également à l’été et aux hormones pour les odeurs sous les bras hahem). Et les loisirs dans tout ça ? les quoi ? connais pas, même si avant t’étais la plus grande joueuse de crapette du monde maintenant que tu cherches du temps pour aller juste aux WC, ouvrir ton ordi te parait être le comble du luxe et de l’inutile, faut penser pratique maintenant ! Bref abnégation, abnégation, abnégation !!! Il ya avait donc un avant et un après !!!

Et c’est là, en me remémorant tout ça (oui parce que là ça va mieux, la preuve, j’ai le temps d’écrire ce billet) je me dis que la nature, bin elle n’est pas si bien faite que ça ! Elle a choisi l’abnégation mais il y avait peut-être d’autres solutions ! Florence Foresti avait donc raison !

La nature serait vraiment bien faite bin déjà le lait maternel aurait d’autres vertus comme guérir les vergetures ou faire disparaitre la cellulite par exemple, on saurait enfin pourquoi on n’en a toujours plein partout ! La nature serait bien faite, on aurait été monté avec des lanières ou une poche pour porter bébé sans les mains, on pourrait alors jouer à la console ou répondre au téléphone en le berçant sans être obligé de s’acharner avec une énorme écharpe de portage. De la même manière, nos ongles, surtout ceux des pieds (franchement ils servent à rien en plus) devraient arrêter de pousser ou s’auto-couper parce que ho franchement on n’a pas le temps hein, idem pour les poils ! On devrait pouvoir faire dormir la moitié voire même un quart de notre cerveau par tranche de 10-15 mn pour récupérer un peu histoire de diminuer un peu la zombie attitude, on peut faire peur aux aînés ! Pareil, on devrait pouvoir régler le volume du son de bébé ou alors de nos oreilles, histoire de souffler un peu et de pas avoir envie de se barrer en courant à grandes enjambées et à toute vitesse et en hurlant les bras en l’air (vous avez bien l’image en tête ?) à 4h du mat. On aurait aussi une fonction balancelle intégrée, comme ça on pourrait se reposer (même ¼ de cerveau) pendant qu’on berce bébé. Pis alors on aurait des seins amovibles pour pas avoir à se dessaper devant tout le monde surtout l’hiver ! Quoi d’autre encore ? ha oui on aurait un revêtement plastique, ou écaille m’en fou, sur les mains pour éviter de les ruiner à cause des diverses lavages de bébé, biberon et autres dégâts (vomi, couches, etc.). Bref je ne manque pas d’idées ! Mais non la nature a juste choisi l’abnégation, rapide et facile pour elle, ttsss !

Remarque, ça marche bien aussi, la preuve j’ai survécu ! 😉

Publicités