Ta mère sur Facebook

Il parait qu’on se connecte trop, toutes. C’est pas faux. Mais c’est comme ça quand on bosse dans le web, qu’on tient un blog, qu’on prépare une guerre, qu’on est modératrice sur un forum, qu’on a un bébé-trop-mignon qu’on a envie de montrer à la terre entière mais pas trop…
Mais oui c’est vrai vous passez trop de temps sur le net, retournez bosser ou occupez-vous de vos bambins de la vraie vie. Pendant ce temps là ça me permet de dresser la liste des différentes mamans* qu’on retrouve fréquemment sur Facebook :

– La maman gaga : elle poste des photos toutes les trois minutes de Théo. Théo mange un petit pois, Théo met son pull, Théo fait caca sur le pot. Accompagné de temps à autre de statuts tels que « Théo est tout grognon ce matin », « Théo est constipé ».

– La maman  qui baigne dans les microbes 365 jours par an : celle qui écume tous les forums pour savoir si 37.9° nécessite une visite aux urgences pédiatriques et qui poste des statuts désespérés comme « et voilà encore une nuit pourrie », « « c’est encore la galère chez nous, gastro pour thiffany, je ne sais pas quand ça s’arrêtera cette série noire… », « Après Timeo, c’est au tour de Nina, j’en ai marre ».

– La maman qui essaie de vous faire flipper : «Margot est à l’hôpital ». Et ne poste plus rien pendant trois jours. 36 commentaires affolés et 22 messages privés plus tard, quand elle a enfin eu son quota,  elle répond « ah nan c’était pour son RGO ».

– La maman nature qui essaie de nous convertir et qui se sent traquée : « Non mais les médecins n’y connaissent rien, ils sont contre l’allaitement », « c’est encore un coup du lobby de l’alimentation en poudre », « Quoi tu lui mets des couches toxiques, plus tard il aura des problèmes de fertilité ». Elle transfère les statuts de la leche league comme quoi tout le monde veut les faire passer pour les vilaines-pas-belles-extrêmistes et nous vante l’écharpe de portage à tout bout de champs.

– La maman anti Facebook qui poste une photo de sa fille a 4 ans alors que la dernière remontait à sa naissance avec un « oh et puis zut j’avais dit pas de photo sur Facebook mais c’est exceptionnel » alors que tu as posté trois photos de louloutte dans la semaine et que tu te sens du coup comme une pauv’ merde qui expose honteusement sa fille sur la toile.

– La maman qui s’extasie sur tout le monde : tous les bébés sont « adorables », « une vraie beauté », « qu’il est magnifique », « ce regard de folie ». ça te fait plaisir quand ça tombe sur toi mais quand tu vois qu’elle likes tout le monde même les très moches (bah quoi ça arrive), tu te poses des questions.

– La maman où tu te demandes si c’était un accident : « Oh bah il s’est tenu tranquille une heure, quel miracle ! », « on va au parc mais c’est pas gagné avec lui ». Son gosse est râleur, il dort jamais, il pue, il a mauvais caractère…et les autres ont trop de la chance à côté. De toutes façons, on fera jamais pire.

– La maman coach : quand toi tu postes une photo de Louloutte avec sa trace de compote ou jouant sur une pelouse, la maman coach elle, te présente son book en ligne. Chaque photo est soigneusement cadrée, avec un fond de couleur, bébé sapé à la dernière mode avec des trucs qui dépassent dans les cheveux. Quand une photo de son enfant est taguée par tatie qui l’a prise à Noël, elle se réserve le droit d’en accepter la publication des fois que ça ne ferait pas assez catalogue Vert Baudet. Quand elle poste une photo de son enfant au milieu d’autres enfants elle s’arrange pour choisir celle ou la copine de droite fait une moue atroce. Et de temps en temps elle te relance pour que tu votes au casting du plus beau bébé de l’année.

– La maman compet’ : peu importe le statut insignifiant, le mien fera toujours plus. « Et bien le mien a dormi deux heures », « et bien le mien il a marché il y a 15 jours », « et bien Roudoudou a dit son premier maman il y a un mois déjà ».

– La maman trop parfaite, son bébé dort 12h par nuit, sort deux quenottes incognito sans rougeurs ni fièvre et en plus il pleure jamais. Elle te donne des conseils judicieux pour que tu t’en sortes mais t’en veut pas. Nonméo t’as qu’à galérer comme tout le monde!

Maintenant coupez Facebook et allez bosser.

 

*toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

Publicités