Mais la France…

france

Il y a des pays où la religion decide des lois.
Comment chacun doit se comporter selon un manuel écrit il y a des milliers d’annees et traduit par on ne sait qui avec les approximations de la traduction mais c’est comme ça. Qui perd une main, qui prend des pierres. Qui peut faire ci ou ça.
Mais la France non.

Il y a des endroit sur terre où sans un mariage officiel, religieux souvent, entre un homme et une femme, qu’on a parfois choisi pour lui, interdiction de faire quoique ce soit, avoir des enfants, donner son avis, s’exprimer librement. Non.
Mais en France c’est different.

Ici et ailleurs, on nous dit que nous avons DEJA les memes droits que tout le monde. Qu’on peut se pacser, demander des tutelles testamentaires et des délegations d’autorite parentales. Mais en vrai, cest pas si simple que cela, mais ça faut vraiment etre concerné pour le savoir alors je vous épargne les demarches, les jugements arbitraires et les approximations.

Il y a des pays où adopter en tant que celibataire est possible et qu’on ne vient pas hurler dans la rue au bien etre de l’enfant, à l’indispensable alterité des sexes des parents.
Mais pas en France.
Si.
Ah bon???

Il y a des pays où on est pas homophobe et ou on accepte vraiment que les gens ne soient pas discriminés par leur orientation sexuelle. Où on est vraiment daccord pour que tous les couples qui s’aiment et qui le souhaitent puissent s’engager l’un envers l’autre, mettre en commun leurs biens, leurs vies, s’engager pour se soutenir mutuellement, financierement, amoureusement, dans le bonheur, comme dans la douleur, la separation, la mort.
En france cette union civile, puisque nous sommes en pays laique, s’appelle le mariage.

Donc si on est pas homophobe et qu’on est d’accord pour que les homosexuels aient les memes droits on ne peut pas etre contre leur mariage.

Si l’on n’est pas homophobe et que l’on a PAS manifester contre la loi du 2 juillet 1976, modifiée en 1986, qui permet l’adoption par les personnes celibataires, on ne peut PAS s’offusquer que des enfants puissent ne pas avoir un pere ET une mere aujourd’hui.

On me dit qu’on a peur, qu’on ne veut pas « de fait supprimer des peres aux enfants », que la loi ne concerne qu’une marge de la population.
La loi ne supprimera pas des parents, elle en creera. Elle en reconnaitra des existants. La loi sur l’IVG n’a jamais obligée les femmes à mettre fin à leur grossesse et la loi du mariage pour tous ne va pas forcer tout le monde à epouser une personne du meme sexe.
La loi concerne une minorité de la population, la population homosexuelle et les 30 à 100 000 enfants qui grandissent dans les familles homoparentales. C’est trop peu pour une loi? Il y a peu je me souviens d’une loi qui interdisait le port de la burka qui concernait environ 5000 personnes porteuses.

On me dit que le code civil change. C’est vrai. Un peu. Comme il l’a fait quand on a supprimé la distinction entre enfant legitime et naturel il y a quelques années. Où etaient les manifestants qui s’offusquent d’un changement du code civil? Est ce SI INSULTANT de se faire appeler PARENT plutot que père dans une ligne sur deux d’un livre qu’on ne lit pas? Parent c’est insultant?

On me dit que le mariage gay fragilise le mariage heterosexuel, l’affaiblit, le diminue.
Je cherche, je reflechis, je ne vois pas, je ne comprend pas…
La loi qui a abolit l’esclavage a certainement affaiblit et diminuer les droits des blancs, les a privés d’une main d’oeuvre bon marché et a diminué nettement le nombre de places disponibles dans les bus…
Etait ce pour autant une mauvaise loi?
On a manifester contre pourtant…

Toute similitude avec des personnages réels et des évenements actuels ne serait que fortuite.

Publicités