10 super trucs à faire le 13 Janvier – 6,7,8,9 et 10

onu

Vous voulez 5 super trucs à faire le 13 Janvier autre que manifester?
Vous avez encore besoin d’entendre, de lire des arguments, des études pour vous convaincre que non, les familles homoparentales ne sont pas des familles Adams qui boivent le sang de leur plus jeune fils et vendent leur fille sur l’hotel de la théorie du genre?

J’en ai plus des idées !!!
Ou plutot si, j’en ai plein, trop, ça se bouscule trop dans ma tete et ça m’enerve.

Allez faire les soldes…
Relisez un bon bouquin… je vous conseille La nuit des temps de Monsieur Barjavel
Ecoutez un bon disque… mais si je dis le dernier album de Celine Dion, subway va se foutre de ma gueule.
Passez la journee en famille chez vous, dans votre bulle à prendre soin de votre mari, de votre femme, à jouer avec vos enfants, plutot que de vous battre contre ceux des autres.

Parce que si ! Vous ne voulez pas l’admettre mais vous vous battez contre des enfants, punaise ! Des enfants, qui n’ont rien fait, qui sont là, qui jouent, qui ont des parents, qui galerent, qui pleurent devant tant de betise, de mensonges et de curiosité malsaine.

Alors oui cest lépoque de la téléréalité, on aime bien voir les petits secrets des gens, les regarder sous la douche en detournant les yeux, le chacun chez soi mais contre la burka parceque non quand meme on est pas des sauvages, on mange du porc et on prie mais pas dans la rue nonméo.

J’en ai marre de ce monde, de ce pays qui ne peut decidement rien faire de bien, meme une petite avancée de société, déjà en retard sur la moitié de l’Europe, sans remuer la merde sous les pavés, un mal pour un bien parait il.
J’ai mal de me dire que les gens avaient certainement besoin d’un combat, d’un ennemi commum pour s’occuper, ne plus penser à la crise tout ça.. Mais bon je suis altruiste mais cest pas pour autant que j’aime ETRE cet ennemi là.

J’ai tendu l’autre joue, je les ai invités chez moi, j’ai discuté, parlementé, argumenté, et puis j’ai cedé.
Voilà c’est dit, j’abandonne.
Je vous laisse la rue, ce combat de pacotilles, je vous laisse les moulins à vents que vous croyez que nous sommes, si tant est que vous arriviez à lire une telle phrase.

Je prends mes mots, mes clics et mes phrases, j’en ai marre de vous lire, de vous repondre, de vous expliquer. Vous n’entendez pas, vous n’entendez rien de toutes facons, vous êtes parti dans cette force de la masse qui a eu de grandes heures derriere elle.. tellement de grandes heures..

Je retourne à ma vie, la vraie.
Celle où je ne suis qu’une femme dans la rue, une maman imparfaite parmi les autres, une voisine de pallier, une collègue de travail qu’on apprecie bien.
Pas cette égoiste eugeniste que vous voulez faire de moi, pas cette folle furieuse en mal de reproduction qui ment à ses multiples enfants commandés sur internet au frais de la société francaise..

Je retourne à ma femme, que j’aime plus que tout, et que je n’echangerais pas contre le premier mec qui passe pour utiliser mon droit légitime existant de me marier…
Je retourne à mes fils dont je suis fière, un peu plus chaque jour, je continuerai de les elever et de les eduquer avec tout mon amour, avec toutes mes convictions, de les faire rire, de les gronder, de les aider à devenir des hommes qui ne defileront pas dans les rues pour en denigrer d’autres.

Alors certes ils n’ont pas de papa, c’est vrai.
Enfin non, pas tout à fait, ils en ont un, il s’appelle Noel et cest le seul mensonge que je leur sers d’ailleurs !
Et ils vont très bien merci.

Mais si vous avez besoin encore d’un dernier super truc à faire le 13 Janvier, reflechissez..
Une derniere fois, ou peut etre en marchant, il n’est jamais trop tard.

Dites vous que votre combat fait mal, aux gens, à la société, aux enfants.
Que peut etre un jour, dans quelques années, vous realiserez, enfin… que vous vous êtes trompés.
Vous aurez peut être honte.
Peut etre pas.
Je m’en fous.

Vous n’existez plus pour moi.

Publicités