On est tous un peu comme l’âne de Shrek

ane

Monsieur le président de la république, Monsieur le président de l’opposition, ou plutôt devrais je dire Messieurs les présidents de l’opposition, Mesdames, messieurs les députés, laissez moi vous parler simplement…reprenons

François, Jean-François, François et tous leurs copains copines… il faut qu’on parle… (dis donc on se demande quel était le top one prénom des années 1955…)

Je sais que tous les trois, et vous tous aussi derrière, vous avez grandi avec une maman et un papa. C’est super. Moi aussi j’ai une super maman et un super papa. Que j’aime. Et qui m’aime. Qui se sont aimés, mais puis après non. Ca arrive, c’est comme ça, il y a un moment où on trouvait tous ça bizarre, je m’en rappelle, il y avait des gens bien pensants qui disaient que les enfants « de divorcés » seraient comme ci et puis comme ça. Et puis en fait non.

On disait « oui mais à l’école on va se moquer d’eux », ils n’arriveront pas à être équilibrés, à se mettre en couple solidement, à former des familles tout ça. Et en fait non. On a fait parler des psychologues, les gens de l’Église était contre, Non au divorce pour tous qu’ils disaient ! A bien y réfléchir, j’ai un peu de mal à trouver un sujet sur lequel l’Église n’est pas contre.. mais bref.

Maintenant, toi François et toi aussi JF, peux t’appeler JF, ça fait plus djeuns ? Vous êtes tous les 2 divorcés et vous avez pas l’air si malheureux que ça ? Et vos enfants, ça va ?

Mon premier point, c’est que les mentalités changent, et que la norme change, j’en ai déjà parlé ici, et que des fois, bah tu crois des choses, parce que tu as grandi comme ci, et tu crois que il n’y a que cette vérité là , et que grandir autrement, comme « ça » et pas comme ci, c’est mal. Et en fait non.

Laissez moi parler maintenant au petit garçon qui est en vous avec mon deuxième point, vous connaissez Shrek ? Et son pote, l’âne ? A première vue, on pourrait se dire, les ânes doivent se marier avec les ânes, c’est comme ci. Et bien en fait non.
Parce que l’âne, il tombe amoureux d’un dragon. Et oui ! Et on pourrait se dire, oui mais l’amour c’est pas comme ça, ou alors, version égapeupreslité on pourrait dire, ok alors vous avez le droit de vous aimer, ça me dérange pas, mais pas d’enfants hein !?

Mais alors François, t’es en retard, regarde Shrek 3, parce que je te ferais dire que dans le 3, l’âne et le dragon, ils ont toute une flopée de petits bébés. Et ça gène personne au final ! Et je veux pas dire mais la trilogie a fait un sacré carton.

Alors vous tous les François là, si vous étiez des petits garçons, vous sauriez bien que l’important c’est pas la couleur de la peau des gens, de leur fesses, ou s’ils sont dans un placard ou pas.

L’important c’est que comme l’âne, on parle trop, on chante mal, on rencontre des gens qui nous touchent, des hommes, des femmes, des dragons même parfois, on les aime, on a peur, parfois on se sent capable de fonder une famille, parfois non, et puis c’est tout.

On est tous un peu des ânes de Shrek, faut juste savoir un peu écouter l’enfant qui reste à l’intérieur de nous pour s’en rendre compte. La verité sort de la bouche des enfants, ecoutez les donc un peu..

Publicités