« Tou-toute première fois »

Ah, la première fois …

Elle nous fait toujours quelque chose, parfois elle nous surprend, parfois on l’apprécie mais quoi qu’il en soit souvent on s’en souvient.

Et bien nous les familles homoparentales, nous les familles originales, nous sommes souvent la 1ère fois de quelqu’un et moi j’aime bien !

Il y a d’abord eu l’agent de l’état civil de la mairie le jour où  nous sommes venues lui demander un certificat de concubinage. Elle nous a expliqué la démarche et a insisté sur le « il faut que les 2 personnes soient présentes », « bin oui madame on est là … ». Qu’il était drôle de voir défiler sur son visage tout un flot d’émotions. Finalement elle s’est risquée à exprimer sa pensée  « hé bien je vous avoue que pour moi c’est une première !». Alors, …  heureuse ?

Il y a ensuite eu le conseiller de la CPAM quand je lui ai demandé si j’avais bien le droit au congé maternité « 3ème enfant », ce qui va de soi pour une famille moins homoparentale, car même si je n’étais enceinte que de mon 1er enfant, les 2 enfants de ma compagne vivaient dans notre foyer . C’était là encore assez drôle d’observer son visage, je l’ai d’un seul coup sorti de sa torpeur, de son ennui et surtout de son air condescendant et de ses phrases bien rodées ! « heu et bien, j’ai jamais eu ce cas, je vais noter la question et on vous appellera dans les 48h ». Et oui j’étais sa première fois. Il aurait pu me dire merci ! Et environ 48h plus tard, une gentille dame m’a téléphoné, elle m’a dit que j’étais leur premier cas, qu’ils avaient étudié mon dossier et les textes et que j’avais tout à fait le droit à cette extension de congé maternité. Elle avait l’air aussi contente que moi, des fois ça fait ça, une première fois.

Il y a aussi eu l’agent de la mairie de notre ville, quand j’ai voulu faire une demande de crèche pour notre fils dont je suis le seul responsable légal (hahem) sans être l’allocataire CAF, ha ha ba oui, ils n’avaient pas pensé à ça dans leur fichu fichier informatique (pas facile à dire hein), c’est fâcheux ! « Ha ba c’est qu’on avait jamais eu ce cas là avant » et « oui il va falloir que notre fichier suive l’évolution de la société ». On est d’accord et s’il n’y avait que votre fichier mon brave monsieur !

Voilà en quelques mois j’ai eu la chance et l’honneur, d’être la 1ère fois d’au moins ces 4 personnes, mais je pense que pour nos proprios, maîtresses d’école, médecins, etc. ça doit être la même chose sauf qu’ils ne se sont pas risqués à l’exprimer. Bin oui c’est finalement assez courageux d’avouer sa virginité !

Vous vous demandez peut-être pourquoi autant de fierté à être leur première fois ? Bin parce que je me dis que ces personnes ont du parler de nous, doivent peut-être même encore le faire. Surement que ça a lancé un débat dans leur milieu professionnel et personnel, surement que ça leur a ouvert les yeux sur notre banalité, sur notre normalité (comme dirait Linemb). C’est donc une façon triviale de faire de la sensibilisation pour nous les familles qui sommes un peu moins dans le militantisme.

Et puis l’autre raison de cette fierté dans ces anecdotes, bin c’est leurs dénouements quand même ! On pouvait, comme tout le monde, faire notre certificat de concubinage. J’ai pu avoir le droit, comme les autres, au congé maternité 3ème enfant. J’ai pu inscrire, comme tous les parents, mon bébé à la crèche. Ca peut vous sembler banal mais on est très nombreux à savoir que ça ne l’est pas partout et même que c’est un peu nouveau chez nous. Et puis un jour j’espère que  nos « cas », nos « dossiers » ne soient plus originaux, que les fichiers même informatiques nous acceptent, que nous ne serons donc plus des 1ères fois, alors en attendant cette nouvelle ère je garde cette fierté et ma casquette de pionnière !

Et pour finir, je dirais que oui c’est la guerre mais heureusement on a quand même quelques alliés à nos cotés.

Publicités