Le mariage pour tous

La dernière fois j’étais sur la page d’accueil de Yahoo. Vous connaissez Yahoo ? Une page sobre, 10 thèmes qui font le buzz. C’est léger, c’est pas le Figaro, encore moins Libé, bref c’est Yahoo.

Le premier sujet portait sur le succès du film « Nous York » réalisé par Géraldine Nakache. Commentaires antisémites. Le deuxième sujet portait sur l’arbre de Noël métallique sur la Grand Place de Bruxelles. Commentaires islamophobes.   Bien. Le troisième sujet, nous y voila : « le mariage pour tous ».

« Mais il n’y a pas d’autres problèmes à traiter en priorité en France avant le mariage gay? »

En fait on va vous faire une révélation mais que cela reste entre nous : savez-vous que notre gouvernement ENTIER n’est pas en train de se pencher sur le sujet ? Je peux vous parier qu’au ministère du redressement productif ils s’en cognent un peu du mariage gay. C’est peut être la raison pour laquelle nous avons une tripotée d’élus en France.

« Pauvre France »

Ceux là en général sont ceux qui  précédemment réclamaient un « Vite, Marine ! ». Qui se lamentent sur la disparition des valeurs traditionnelles. Moi j’aimerai bien savoir de quelles valeurs on parle ?.

Le Figaro nous rappelle l’origine du terme mariage  : le terme « mariage » a une racine latine qui vient du terme mas,maris qui signifie : « mâle », l’origine de l’union de deux êtres était masculine, la femme n’y prenait aucune part, son père la mariait à un homme, la tutelle de la femme passait du père au mari.

Les femmes apprécieront le retour aux valeurs traditionnelles

 « Je veux bien qu’ils se marient mais je ne suis pas d’accord pour les enfants »

De nombreuses études ont démontré que l’évolution des enfants nés dans une famille homoparentale  était la même que chez les enfants issus d’une famille classique : aucun impact.

Les enfants risquent d’être moqués à l’école ? Rappelons que ces enfants sont élevés par des adultes censés leur apprendre la tolérance. (Si ce n’est pas le cas, ne vous questionnez trop sur le fait que le parents homos soient de « bons » parents).

(photo originale Mathieu Delmestre)

 

 

Et quand bien même, que penseraient ces opposants à l’homoparentalité s’ils devaient demander la permission de fonder une famille ? Homosexuels, oui ! Stériles, non. « Ce n’est pas naturel ». Et pourtant la nature nous a fourni tout le matériel nécessaire, n’en déplaisent à ceux qui soutiennent que l’on participerait à la disparition de l’espèce. Comme si le fait de donner la possibilité à deux personnes de  même sexe de se marier pouvait menacer l’hétérosexualité.

Au final, beaucoup se demandent si le gouvernement n’a pas d’autres chats à fouetter et pourtant ont un avis sur ce sujet. Plutôt que de se concentrer sur le programme écologique, la politique mondiale et bien d’autres sujets qui vont affecter leur avenir, ils louchent sur une loi qui ne changera rien à leur existence hormis s’ils sont fleuristes, traiteurs ou tout travaillant dans n’importe quel domaine qui concerne le business du mariage. Car oui en 2013, on fera la fête. En cas de crise, voila une reconversion d’avenir : party planner !

Publicités